Dualité, Initiation (expérience personnelle) et dialogue avec Isis.

Mis à jour : 20 août 2019


On nous dit souvent qu’il y a actuellement une guerre entre la Lumière et l’Ombre. D’autres disent qu’il faut sortir de la dualité et que la dualité est une illusion. Alors qu’est-ce qui est vrai ?

Les deux le sont. Il y a effectivement ce qu’on pourrait appeler une guerre entre l’Ombre et la Lumière, cela existe. Et en même temps nous sommes amenés à transcender cette dualité, mais nous n’y sommes pas encore, nous sommes en chemin en tant que collectif.

On vit une période trouble avec des évènements qui peuvent paraître comme « négatifs ». Après le feu de Notre-Dame, évènement oh combien symbolique, j’ai observé que beaucoup de gens focalisaient sur le complot, les forces de l’Ombre qui apparaissent sous différentes formes. Je ne dis pas que cela n’est pas réel. Mais si on prend un peu de recul, en changeant notre prisme, on se rend compte que derrière l’Ombre il y a la Conscience, derrière l’Ombre se cache le Divin. Car Tout est Divin et il n’y a rien qui ne soit séparé du Tout. Il y a besoin d’intégrer cela pour transcender la dualité et entrer dans la Conscience de l’Unité.

Cela ne veut pas dire qu’il faille dire "Amen" à toutes les horreurs que l’on perçoit dans ce monde, mais simplement accepter.

Pour illustrer mon propos, je vais vous raconter ce qui m’est arrivé il y a quelques mois, car partager mon expérience personnelle est plus puissant que d’expliquer des concepts spirituels abstraits.

Depuis la fin de l’année 2018, je passe à travers un processus de dépouillement total, où on m’emmène de plus en plus profondément dans les couches de mon ego, de mon identité humaine pour les démanteler et les intégrer. Tout ce à quoi je peux encore me raccrocher à l'extérieur, m’est systématiquement arraché. C’est un processus douloureux, où à chaque fois je laisse mourir des parties de moi. Je parlais de l’année 2019 comme l’activation du corps de Lumière pour les artisans de Lumière. L’activation du corps de Lumière se fait quand l’âme prend pleinement sa place dans notre corps, quand elle prend les rennes. Et pour lui laisser cette place, il est nécessaire de dissoudre notre fausse identité, ces parties de soi auxquelles on est encore accrochés et auxquelles on s’identifie.

A travers ce processus de nombreuses choses que je croyais déjà réglées ont été mises en lumière de manière encore plus profonde et intense.

J’avais prévu depuis longtemps de publier mon article et ma vidéo sur la guérison de l’enfant intérieur. Un sujet qui me tenait particulièrement à cœur puisque cela représente un des piliers de mon travail, et je voulais le faire dans les meilleures conditions possibles. Le jour où j’ai programmé de faire les vidéos, j’étais bien centrée et concentrée, j’avais fait mon yoga et ma méditation du matin. Et je ne sais pas comment, car je ne fais jamais ça d’habitude, j’ai été poussée à me connecter sur Facebook juste avant de tourner. Là j’ai cliqué sur un lien qui en apparence n’avait absolument rien de négatif, il s’agissait d’une canalisation. Une fois sur le site j’ai senti une immense vague très négative m’envahir. Je suis restée à peine quelques secondes et j’ai tout de suite fermé la page suivant mon instinct.

Mais lorsque j’ai voulu filmer mes vidéos, impossible de me concentrer, impossible de suivre le fil de ma pensée (alors que c’est un sujet que je connais par cœur), j’ai dû recommencer encore et encore…La première chose que je me suis dite c’est que je m’étais faite parasitée à travers ce lien que j’avais cliqué, mais j’ai décidé d’essayer de continuer. Je n’arrivais tellement pas à me concentrer que j’ai pensé que je devrais recommencer un autre jour alors que je n’avais pas le temps. Cela m’a mis en colère, après le montage je me suis rendue compte que le résultat était plutôt acceptable. Mais une fois le travail terminé, ce soir-là je me suis littéralement écroulée. Emotionnellement je suis descendue très bas, et pour la première fois de ma vie je sentais mon système nerveux qui tremblait dû au traumatisme, comme s’il y avait un prédateur sur moi en permanence. Cela a duré plusieurs jours comme ça. J’ai fait le vide total, restant loin d’internet, des réseaux sociaux et des gens.

J’ai senti que le fait d’avoir cliqué sur ce lien était comme si j’avais attrapé un virus informatique, comme quand on clique sur un site et que notre ordinateur chope un virus et se met à bugger. Là c’était pareil mais énergétiquement dans mon être, je n’arrivais plus à fonctionner. J’ai compris aussi que c’était une attaque psychique de l’Ombre dirigé spécifiquement contre moi à ce moment précis où je voulais partager quelque chose cher à mon cœur.

Comme toutes les attaques psychiques ou magie noire, cela vient toujours toucher une faille en soi qui n’est pas encore résolue. Dans mon cas, c’est venu toucher le sentiment de ne pas être légitime de faire ce travail et d’être un imposteur.

Je n’en voulais pas à l’Ombre, aux entités ou personnes responsables pour cette attaque. Mais j’étais très en colère contre le Divin, je ne comprenais pas pourquoi on avait besoin de m’entraîner dans les enfers, alors que j’avais l’impression de faire du mieux que je pouvais pour être au service et d’aider…

Quand je touche le fond, je demande parfois de l’aide spirituelle. Et cette fois-ci c’est Isis qui est venue. Elle est venue m’aider et dialoguer avec moi. C’est seulement la deuxième fois que je dialogue directement avec elle (la première fois c’était lors d’un voyage chamanique), ayant eu plus de contact avec la Vierge Marie, bien que je l’ai toujours sentie en arrière plan.

Elle a une voix et une énergie très douce, et elle m’a dit: « Ma chère enfant, tu es ma fille, tu es mon enfant, et j’ai de nombreuses filles et fils. »

Et puisqu’on me le demande souvent, j’utilise le nom d’Isis car c’est mon nom d’âme (c’est sorti lors de ma formation en hypnose pour le protocole « La vie entre les vies » de Michael Newton, il y 8 ans, à l’époque je ne comprenais pas encore trop). Je sais maintenant que c’est parce que mon âme fait partie du flux de conscience qui est relié à Isis et à la Mère divine.

Je me suis vue dans un tunnel souterrain, en dessous d’une pyramide. Il faisait complètement noir et j’avançais avec une torche. De part et d’autre je voyais des visages effrayants sortir du noir, me criant dessus ou médisant. J’ai demandé à Isis si c’était les démons du mental, elle m’a répondu : « Appelons-les plutôt les fantômes du passé ».

Elle m’a dit que j’étais en train de traverser une initiation, comme je l’avais déjà fait sous les pyramides dans une incarnation passée. Dans les temps anciens, une initiation se vivait dans le noir absolu où on est confronté à son mental, à son ego qui se débat, aux entités du bas astral, jusqu’à ce qu’on touche le vide en soi. C’est ce qui se passait en moi. Quand une part du mental et de l’ego va mourir les voix dans la tête deviennent si présentes et si fortes qu’on a l’impression de devenir fou. C’est l’ego qui se bat pour sa survie avant le lâcher-prise final de la dissolution et de la mort.

Isis m’a montré qu’au bout de ce tunnel noir il y avait une grande salle en or avec un trône doré et un plafond à ciel ouvert qui laissait apparaître le bleu intense du ciel. « Aussi noire et intense que puisse être la nuit, le soleil se lève toujours à l’aube », me dit-elle.

Puis elle m’a montré mon reflet dans un miroir, et ce miroir a éclaté en mille morceaux. J’ai eu une vision de mon âme très blanche et brillante entourée d’or qui émanait au niveau du centre du coeur.

«Ce reflet de toi dans le miroir n’est pas toi, ce n’est plus toi. Le miroir éclate pour que se révèle le diamant à l’intérieur de ton être qui est la lumière de ton âme » .

Une métaphore pour parler de notre identité temporaire et de notre âme.

Elle m’a aussi demandé : «Où est-ce que tu places l’autorité en toi?». Parce que nous plaçons souvent notre propre autorité entre les mains de quelqu'un ou de quelque chose extérieur à nous, et lorsque nous nous soumettons à cela, nous cédons notre pouvoir. Cela vient de l'enfance et de la relation que nous avons eue avec nos parents quand nous étions enfants.Et là j’ai vu aussi qu’on projette souvent des qualités parentales sur le Divin. Si je fais le bien je suis récompensé, si je fais le mal je suis puni. Ce sont des perceptions humaines et non des vérités spirituelles absolues. Isis m’a posé cette question pour replacer mon autorité entre les mains de mon âme.

J’ai remercié Isis pour sa guidance et ai demandé sa protection pour la suite.

Je me suis sentie bien mieux, mais quelques jours plus tard, deuxième round traumatique.

Je me vois replonger dans les abysses de l’enfer, je me voyais de nouveau dans le noir total. Je me suis dit, « Non s’il vous plait pas encore une fois ! »

Et là j’ai fait une régression spontanée dans une de mes vies passées en Égypte.

J’ai fait un voyage en Égypte il y a un an et demi, c’était un de mes rêves, je me suis toujours sentie en lien avec l’Égypte depuis l’enfance. Mais à partir du troisième jour sur place, en visitant les tombes dans la Vallée des Rois, j’ai commencé à avoir de fortes migraines et je suis tombée très malade. J’avais beaucoup de fièvre, des douleurs dans tout le corps. Je me suis retrouvée dans mon lit à trembler et suer toute la nuit en pensant que j’allais mourir, j’avais reconnecté au niveau cellulaire, à des mémoires de violences intenses et on m’a dit que j’avais été enterrée vivante dans cette vie-là.

J’ai rarement été aussi malade dans ma vie et ça a duré une dizaine de jours, j’ai dû prendre des anti-inflammatoires pour au moins pouvoir me tenir debout et continuer les visites.

C’est à cette vie-là que je me suis reconnectée récemment, j’ai vu plus de détails de torture et autres châtiments dont je vous ferai l’économie…Elle se superposait avec une autre vie au Moyen-âge pendant la période de l’Inquisition où j’étais aussi une femme et je prenais des coups de fouet.

En Égypte, j’ai été initiée en tant que Prêtresse d’Isis et le savoir et les connaissances spirituelles que je détenais étaient convoitée par un pouvoir qui avait basculé du côté de l’Ombre. Un Pharaon avait ordonné ma torture et mon humiliation si je ne lui donnais pas ce qu’il voulait. Après avoir été violée (tentative de soutirer cette énergie par le rapport sexuel) et torturée, je me suis retrouvée dans le désert, je voyais des pyramides au loin et je suis sortie de mon corps. J’ai fait une expérience de mort imminente, je me suis vue monter et arriver devant une spirale de lumière avec deux gardiens. Je n’arrivais pas à rentrer dans la lumière, et je suppliais les gardiens de me laisser entrer.

Ils m’ont dit : « Ce n’est pas encore le moment pour toi tu dois retourner et continuer ta vie ». J’étais traumatisée et je leur disais qu’ils allaient de toute façon finir par me tuer et que ça revenait au même. Ils ont insisté, me disant que je n’avais pas encore complété l’expérience de cette vie-là.

Alors je suis redescendue dans mon corps et ça été une expérience pénible, d’autant que je me suis ensuite retrouvée dans un espèce de cachot très profond dans la terre où il y avait une minuscule ouverture quelques dizaines de mètres plus haut. Et là j’ai de nouveau ressenti une grande colère vis-à-vis du Divin et une incompréhension. « Pourquoi vous m’envoyez sur Terre pour aider et apporter plus de lumière et d’amour et ensuite vous me faites traverser cet enfer?».

Mais la seule porte de sortie possible, tout ce que j’avais à faire, c’était de trouver l’acceptation en moi, et une certaine paix s’est installée.

Et puis j’ai vu le moment où on m’a enterrée vivante, et bizarrement je n’avais plus de sentiment de peur ou de panique, j’ai ressenti même une paix et un calme m’envahir, et je suis sortie de mon corps quelques heures après l’enterrement pour enfin rejoindre la lumière. En rejoignant les dimensions spirituelles, ma maison, on m’a fait entrer dans une fontaine de régénération pour me soigner. Puis on m’a emmené dans une sorte de salle de classe, où j’allais pouvoir raconter mon expérience sur terre et enseigner à d’autres âmes qui allaient bientôt venir s’incarner.

A travers cette expérience, j’étais au cœur de l’expérience de la dualité. Cette dualité que l’on perçoit à l’extérieur de ce soi, cette guerre entre l’Ombre et la Lumière, est avant tout présente en nous-mêmes. Entre notre part lumineuse, notre âme, et notre part d’ombre, notre ego. Soit on projette cette guerre à l’extérieur de nous en focalisant sur l’Ombre présente sur Terre. Soit on entre en lutte contre son ego, on entre en lutte contre soi-même, et à terme contre le Divin.

Ce qu’il faut bien réalisé c’est que l’Ombre et l’ego servent le Divin. Sans l’ego il ne pourrait y avoir d’Illumination. Sans l’Ombre il ne pourrait y avoir de chemin de retour à la maison tout en restant dans son corps physique, qui est la pleine conscience, appelé aussi l’état de Samadhi. Après ce périple j’ai eu la chance d’avoir un aperçu et un avant goût de ce qu’est cet état pendant quelques jours. Un état de pure conscience, le mental est calme, il n’y a plus aucune identification, seulement la paix et la plénitude.

Alors pourquoi ne pas déposer les armes dès maintenant, revenir à notre Conscience témoin, sans jugements, sans but, sans attentes, sans lutte ? Et lorsque nous sommes confrontés à notre part d’Ombre ou à celle du monde pourquoi ne pas revenir à l’amour et à la compassion pour soi et les autres ?

Transcender l’ego et l’Ombre ne peut se faire dans la lutte, seulement dans l’acceptation et dans l’amour, car c’est la nature et le langage de notre âme qui s’exprime ainsi.

J’ai compris pourquoi j’ai dû retraverser toutes ces souffrances, d’abord pour mon propre cheminement, mais aussi pour les autres artisans de Lumière sur cette planète.

Beaucoup d’artisans de Lumière qui ont tenté d’apporter la Lumière sur Terre ont des mémoires de persécution. Nous les portons au niveau cellulaire, ce qui peut générer de la peur et de l'anxiété d'être qui nous sommes vraiment et de partager notre Vérité.

Lorsque nous transcendons le passé, nous commençons à comprendre que cette fois-ci, dans cette vie, à ce moment précis dans le temps et dans l’histoire de l’humanité, nous sommes de retour et nous restons fermement sur notre position. Il est maintenant temps de rayonner et nous ne pourrons plus être vilipendés et tués pour ce que nous sommes et ce que nous défendons. N'ayons plus peur de notre Lumière! Alors maintenant, prenons position pour la Lumière, et je vous l’assure, ensemble nous allons transformer cette planète!

Sat Nam

Gabrielle Isis

www.gabrielleisis.com

Thérapie: www.suyipena.com

Stages: www.nature-angels.net

Si vous souhaitez reprendre cet article merci de le recopier dans son intégralité avec les images en citant l'auteur et le lien internet original.

#isis #déesseisis #spiritualité #subconscient #éveil #initiation #egypte #ombre #lumière #amour #paix #samadhi #illumination #viespassées #dualité #ascension #unité #terre #artisansdelumière

All rights reserved © 2020 Gabrielle Blocker. 

  • Facebook Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Facebook - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now