Activation de la Conscience Christique - Yeshua est de retour.



Peinture: Akiane Kramarik.

Si vous n’êtes pas familier avec ce qu’est la Conscience Christique, débarrassez-vous d’abord de toute idée préconçue transmise par le christianisme et l’Église. Il n’y a en effet aucun lien entre la Conscience christique, ce qu’est le Christ réalisé et les horreurs qui ont été transmises ou perpétrées par le christianisme et l’Église depuis plus de 2000 ans. De plus, la Bible, qui je le rappelle a été écrite par la main des hommes et non du Christ ou de Dieu, a été mise au jour plusieurs décennies après la Crucifixion. Elle ne relate qu’une partie de la vérité, et le patriarcat a soigneusement évincé tout ce qui ne servait pas son contrôle, notamment le rôle des femmes dans la vie de Yeshua. Et non, il n’y avait pas de prostituées parmi elles. En fait, le patriarcat de l’époque accusait toute femme qui vénérait la Déesse, (une pratique ancestrale) d'être une prostituée.

L’état christique est l’état d’illumination et de maîtrise le plus élevé, l’état de réalisation de soi le plus élevé, c’est-à-dire l’incarnation de l’Essence la plus pure de la Source tout en gardant un corps physique. Gautama en son temps est devenu Bouddha, il a connu l’état christique/bouddhique. Plus récemment, l’homme ayant atteint cet état il y a prêt de 2000 ans se nommait Yeshua. C’est pourquoi Yeshua disait : « Je suis la Lumière du monde », car c’est cela qu’il incarnait vraiment.

J’ai grandi dans une famille de culture juive parfaitement athée (mes parents ne croyaient pas en Dieu), mais depuis toute petite je me sentais reliée et attirée par la Vierge Marie, en laquelle je trouvais sécurité et réconfort, et indirectement à son fils Jésus. A l’école, j’avais quelques amis catholiques pratiquants et parfois je les enviais d’aller à l’église, car je me sentais bien dans les églises, j’observais avec admiration les représentations de la Vierge Marie, la Mère Divine et son regard compatissant envers moi. Elle m’offrait une sécurité et une protection que je ne retrouvais sans doute pas à la maison.

Il y a 3 ans j’ai été guidée par mon âme pour m’installer dans une région du Sud de la France qui a abritée la Sainte Famille après la crucifixion et l’exil de la Palestine. Marie-Madeleine et la Sainte Famille, et par intermittence, Yeshua se sont installés près du mont Bugarach pendant plusieurs années. A l’époque où je suis arrivée, je n’avais aucune idée que ses terres gardaient en mémoire leur passage, ce n’est que petit à petit que ces connaissances m’ont été révélées. Lorsque j’étais en train de devenir une femme, après Marie, c’est Marie-Madeleine qui m’a appelée.

Il y a quelques mois, j’ai acheté le livre « Anna, grand-mère de Jésus », le récit canalisé de la vie de la grand-mère de Yeshua, une grande initiée. Ce livre est resté à côté de mon lit pendant presqu’un an, comme s’il y avait quelque chose qui m’empêchait de l’ouvrir. Le jour de l’éclipse lunaire, le 7 août dernier, j’entends quelqu’un qui parle de ce livre à nouveau et quelque chose à l’intérieur de moi m’a dit : « Il est temps de l’ouvrir».

C’est donc ce que j’ai fait, et j’ai lu pendant cinq heures d’affilé. Au fur et à mesure que je lisais, je sentais l’énergie vibrer dans mon corps jusqu’au cœur de mes cellules, à de nombreux passages, des larmes coulaient sur mes joues, à d’autres moments je ressentais un bouillonnement intense et plutôt agréable, qui ne faisait que grandir. Jusqu’au moment où j’ai dû poser le livre pour intégrer en méditation l’énergie qui me traversait. Anna est venue me parler, m’a offert un espace de libération, j’ai pleuré et je l’ai remerciée de sa visite et de sa présence à mes côtés. Le lendemain, j’ai repris la lecture des quelques pages qui me restaient, de nouveau cette énergie m’a traversée, j’ai senti mon corps et mes cellules vibrer jusqu'au plus profond de mon être. A la fin de la lecture j’ai posé de nouveau le livre pour aller méditer et intégrer. Cette fois j’ai senti la présence de Yeshua. Je n’ai jamais eu de mal à ouvrir mon cœur aux présences spirituelles féminines ou présences liées à la Déesse Mère telles que Marie, Isis ou Marie-Madeleine. En présence de Yeshua et de sa Lumière, j’ai senti une barrière au niveau de mon cœur, comme si je le maintenais à distance. Sans doute cette barrière et ce manque de confiance vient en grande partie de mon histoire personnelle avec mon père et le Masculin en général, mais j’ai senti que cela venait aussi du collectif féminin. Ce Féminin qui a été tant humilié par le Masculin depuis des siècles, et qui a du mal à refaire pleinement confiance à ce Masculin parfois violent et dominateur. J’ai ressenti comment nous les femmes avons essayé de déjouer le patriarcat en trouvant des subterfuges de pouvoir et de manipulation pour retrouver un peu de dignité. Mais trop souvent nous sommes devenues castratrices, notamment avec nos fils, par un désir de vengeance inconscient sans doute.

Yeshua a alors passé sa main sur mon aura, j’ai senti son Amour qui était à la fois celui d’un père, d’un frère et d’un amant, à ce moment-là j'ai commencé à m'ouvrir à son énergie. Il m’a montré qu’il était en train de m’aider à guérir le Masculin Sacré en moi. Puis j’ai senti son énergie m’étreindre et sa main caresser mes cheveux, et j’ai beaucoup pleuré, je me suis abandonnée dans sa Lumière et dans son Amour. Pendant un ou deux jours après cette expérience intense, comme souvent après des expériences de haute vibration, je me suis sentie confuse pendant quelques jours, avec beaucoup de hauts et de bas émotionnels. Les vibrations élevées font remonter des débris énergétiques et émotionnels qui se libèrent, tout ce qui vibre à une fréquence plus basse émerge à la surface. Evidemment je sais bien que Yeshua ne m’a pas envoyé son plein potentiel vibratoire, sinon je ne serai pas là pour le raconter aujourd’hui je pense. C'est une expérience qui ne peut amener que de l'humilité et cela demande un temps d'intégration.

En ces temps d’entre deux éclipses intenses, l'éclipse lunaire du 7 août et l'éclipse solaire du 21 août avec le portail du Lion entre les deux, je ressens plus que jamais que Yeshua est de retour pour offrir au monde ce qu’il a semé, lui et sa famille, il y a un peu plus de 2000 ans. Nous ne pouvons que ressentir de la gratitude pour ces maîtres qui sont venus ancrer cette Lumière sur la Terre. Tout cela afin de préparer le terrain en créant des grilles de Lumière, pour que nous puissions aujourd’hui reprendre le flambeau et marcher dans leurs pas pour assister l’ascension planétaire, et ouvrir la voie pour l’entrée dans l’Age d’or, l’Age du Verseau. Le Christ est en chacun de nous et il s’éveille, nous sommes tous porteurs de Sa Lumière. « Ce que je suis venu faire, vous pouvez le faire aussi et encore davantage » voilà ce que Yeshua est venu nous dire. Son message et sa mission, contrairement à ce qui nous a été inculqué depuis 2000 ans, n’est pas de s’être sacrifié pour nettoyer les péchés de nous pauvres mortels, il n’incarne pas le Sauveur, l’Unique fils de Dieu comme l’Église a voulu nous le faire croire. Son message est que nous sommes tous des fils et des filles de Dieu, des Essences de Pure Lumière, nous sommes Lui : nous sommes la Paix, nous sommes l’Amour inconditionnel, nous sommes la Compassion et nous sommes Immortels.

Sat Nam

Gabrielle Isis

Si vous souhaitez reprendre cet article merci de le recopier dans son intégralité avec les images en citant l'auteur avec le lien du site internet.

#jesus #yeshua #christ #consciencechristique #viergemarie #mariemadelaine #annagrandmèredejésus #bouddha #conscience #illumination

All rights reserved © 2020 Gabrielle Blocker. 

  • Facebook Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Facebook - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now