Le côté sombre de la spiritualité et du New Age (fausse lumière, gourous 2.0)

Mis à jour : févr 24



Le côté sombre de la spiritualité et du New Age (fausse lumière, gourous 2.0)

June 3, 2018

Nous sommes arrivés à un point tournant dans l’histoire de l’humanité ; on assiste à un changement sans précédent dans toutes les sphères de la société. L’ancien monde s’écroule et le nouveau monde est déjà là, dans cet entre-deux nous sommes invités à lâcher tout ce qui appartient au passé et tout ce qui ne nous sert plus pour avancer vers ce renouveau.

Ceci concerne aussi le domaine de la spiritualité. Depuis la nuit des temps, nous avons intégré de nombreux concepts et vérités spirituelles, la plupart transmis par de nombreux maîtres et enseignants venus sur la Terre, et d’autres par des êtres venus d’ailleurs. Pendant des millénaires, la spiritualité a été transmise par des hommes et des femmes qui agissaient en tant qu’intermédiaire entre l’Homme et les Dieux. La spiritualité s’est aussi structurée autour de religions, ce qui a fait basculer l’humanité dans le côté obscur du spirituel, la spiritualité devenant une entité contrôlante, dogmatique et manipulatrice assujettissant les humains à sa toute-puissance.

Aujourd’hui les religions sont en train de mourir, mais avec elles de nombreuses croyances et concepts spirituels aussi. En fait, c’est toute une structure de l’ancien paradigme spirituel qui en train de s’effondrer. Parmi cet ancien paradigme spirituel, il y a aussi ce qu’on appelle le mouvement New Age.

Le New Age puise son origine dans le théosophisme (mélange d’hindouisme, de bouddhisme et d’ésotérisme) avec des figures comme Alice Bailey, Helena Blavatsky ou encore Jung. Le New Age a connu un grand essor dans les années 60 au moment du mouvement Peace & Love et s’est développé plus largement dans les années 80 et 90. Le mouvement New Age est éclectique et puise dans différentes traditions spirituelles. Il replace l’Homme au centre, propose des approches de connaissance de soi et de développement personnel, inclut certaines traditions paganistes et le lien à la Terre Mère. Le New Age s’est voulu être le courant spirituel de l’ère du Verseau.

Tout n’est pas à jeter dans le New Age, loin de là. Seulement, avec le développement florissant du business du New Age dans le monde, nous sommes arrivés aujourd’hui à un point de saturation. Un point où on découvre que le New Age a aussi toute une part d’ombre, qui la plupart du temps est complètement taboue dans les milieux spirituels.

Je suis née dans une famille complètement athée, j’ai été éduquée avec l’idée que les religions étaient de la foutaise, bien que j’ai toujours ressenti une connexion spirituelle, notamment à la Vierge Marie et à Jésus depuis petite, sans pouvoir l’expliquer. Quand j’ai entamé mon chemin spirituel et que j’ai découvert le New Age, j’ai été émerveillée de voir que j’avais trouvé exactement ce qui me convenait : un courant spirituel très éclectique où je pouvais puiser dans ce qui résonnait pour moi et laisser le reste de côté. Un courant qui puisait dans la quintessence et l’aspect positif de toutes les religions. Je pouvais à la fois méditer, jouer avec mes cristaux, faire des cérémonies chamaniques, apprendre sur les chakras et les méridiens énergétiques, faire du yoga et des soins énergétiques, lire de nombreux livres sur diverses techniques. Ça c’est le côté positif du New Age.

Le côté négatif, c’est qu’au bout d’un moment tous ces enseignements demeurent à un niveau superficiel. On nous balance beaucoup de concepts attrayants et positifs dans le New Age, des choses qui semblent faciles à intégrer. Et c’est là où est tout le problème. Le New Age est doucement devenu un business juteux, un fast-food de la spiritualité où on nous fait croire qu’en lisant trois ou quatre livres, en faisant deux ou trois stages ou deux ou trois cérémonies chamaniques on aura tout compris, on sera quelqu’un d’éveillé. Tout cela contribue à former ce qu’on appelle « l’ego spirituel », un ego qui croit qu’il sait tout, qu’il est un être spirituel élevé qui a tout compris et qui n’a de leçons à recevoir de personne. Ou bien on devient comme drogué, toujours à la recherche de nouvelles connaissances spirituelles et de guérison, voulant toujours plus.

Avec le shift (changement) planétaire majeur qu’on vit actuellement, de nombreuses personnes touchent de plus en plus à leur lumière, mais beaucoup d’autres sombrent dans cette part d’Ombre de l’ego spirituel. Il y a plusieurs couches dans l’Illusion ; la première Illusion est celle de l’identification à ce que j’appelle l’ego 3D, les autres couches d’Illusions sont celles de l’identification à l’ego spirituel de la 4D. Parfois cet ego spirituel se transforme en ego spirituel narcissique, et là ça devient vraiment problématique, car il est très difficile de se réveiller de cette Illusion là.

Je vais donc tenter de mettre en lumière ce qui ne nous sert plus aujourd’hui dans la spiritualité.

Je vais commencer par le mouvement de « pensée positive » qui a fait énormément de dégâts. On nous dit que la Loi première de l’Univers est la Loi d’attraction, que plus on focalise sur quelque chose, plus on le manifeste. Qu’il faut donc seulement focaliser sur le positif, sinon danger, on va attirer le négatif dans sa vie. Ceci est vrai dans une certaine mesure, mais la manière dont c’est enseigné est basée sur la peur, la peur d’attirer du négatif dans sa vie. Et donc que se passe-t-il quand on a peur de quelque chose et que donc on refoule le négatif au niveau inconscient? Je vous le donne en mille .. on attire exactement ce dont on a peur (je vous renvoie à mon article sur la Loi d’attraction). De plus, on ne résout pas ses problèmes en repoussant toujours le négatif et en faisant l’autruche, c’est au contraire en intégrant ces parties là, sa part d’Ombre. Les dégâts de ce courant sont tels, que maintenant des personnes ne veulent pas écouter les problèmes de leurs amis quand ils sont mal, au risque de focaliser sur le négatif et d’attirer cela à eux ensuite. On marche sur la tête !

Il faut savoir aussi que la spiritualité peut être utilisée comme un moyen d’évitement, en Anglais on appelle cela le « spiritual bypassing ». Par exemple, la méditation est sans doute l’outil le plus puissant pour atteindre l’éveil, et pourtant la méditation peut être utilisée comme un moyen d’évitement. Par exemple, si on ressent une grosse colère, de nombreux enseignants spirituels nous disent que la colère c’est négatif, c’est mal de ressentir de la colère. Alors on va se mettre en méditation pour ne surtout pas ressentir cette colère et focaliser sur le bien-être que nous apporte la méditation. Au lieu de se permettre de vivre cette colère pleinement et donc de la libérer. De nouveau, on est dans une forme de déni et de refoulement qui nous cause beaucoup de problèmes par la suite.

Malheureusement aujourd’hui, de nombreux enseignants spirituels continuent d’alimenter ces croyances-là. De nombreux enseignants spirituels se sont fourvoyés dans une autre couche d’Illusion : l’Illusion que tout est Illusion. « Ta colère est une illusion », « ton corps est une illusion », « tes souffrances sont une illusion ». Je peux vous assurer, qu’en tant que thérapeute, dire à quelqu’un « tes souffrances ne sont qu’une illusion », peut apporter un soulagement de trente secondes peut-être au niveau de la prise de conscience, mais n’a jamais apporté une quelconque guérison.

Ce qui se passe, c’est qu’en fait ces enseignants spirituels ont touché à une vérité qui est celle du Moi supérieur. Oui, il est vrai que du point de vue du Moi supérieur, notre corps, nos souffrances, notre vie, nos pensées sont une illusion. Il se trouve que nombreux de ces enseignants croient avoir touché l’enseignement ultime, car ils se sont eux-mêmes réfugiés dans ce point de vue supérieur pour éviter de faire face à tout ce qui les ramènent à leur part humaine d’incarnation et de souffrances. En fait, de nombreux enseignants spirituels sont ce qu’on appelle dans un état de dissociation (j’en parlerai plus longuement dans un autre article). Ils ne sont donc pas présents à leur incarnation, ils sont restés dans le point de vue du Moi supérieur pour ne pas avoir à intégrer leurs souffrances, ils n’en sont même pas conscients pour la plupart. D’ailleurs, ils ne parlent jamais de leur souffrance ou seulement au passé. Sur le devant de la scène, on a affaire à des gens qui enseignent des vérités spirituelles élevées, mais ils ne parlent jamais de l’envers du décor et de ce qui se passe dans leur vie humaine. Et ainsi, les personnes qui écoutent ces enseignements sont aussi dans un état dissociatif qui finit par devenir schizophrénique, parce que d’un côté ils continuent à ressentir des émotions et de la souffrance, mais on leur dit que c’est une illusion. Ils s’enferment ensuite dans une autre bulle d’illusion, celle de l’illusion que tout est illusion. Ils tournent en rond et s’en veulent de ne jamais être à la hauteur de leurs enseignants spirituels qui ne montrent que cette partie idéale, un seul point de vue de la réalité.

Je suis incarné dans un corps, c’est réel. Je ressens une émotion, mon émotion est réelle. Je ressens de la douleur, ma douleur est réelle. En fait tout est réel ! Dire que c’est une illusion du point de vue humain, serait comme dire que les rêves ne sont pas réels, alors qu’ils sont bien réels, seulement c’est une réalité différente. C’est pour cela que les personnes qui suivent ces enseignements finissent par tourner en rond et n’évoluent pas. Elles pensent être arrivées au bout du chemin et se contentent de s’injecter des doses de morphines spirituelles que représentent le : « Je suis béatitude et amour inconditionnel, tout le reste est une illusion » et elles refoulent leurs émotions en se dissociant totalement de leur humanité. De la petite roue du hamster de la matrice 3D, on passe à la roue du hamster du « tout est illusion, et je tourne en rond dans ma bulle spirituelle». Chaque fois que nous pensons avoir atteint la Vérité ultime, c'est la prochaine chose dont nous nous réveillons.

La réalité, c’est qu’après avoir intégré ces vérités spirituelles supérieures, il faut revenir à l’humain, au corps, à l’incarnation et intégrer toutes les parts d’ombre que l’on porte. C’est ça la voie. Quand j’entends aussi ces enseignants dire : « Il n’y a nulle part où aller, on est déjà arrivés, tout est déjà accompli. » « Il n’y a rien à faire seulement à être ».. j’ai envie de leur dire ; mais à quoi sert l’incarnation alors ? Tout ces concepts sont vrais du point de vue de la Conscience supérieure, mais pas du point de vue humain de l’incarnation. Et en fait, l’incarnation et l’évolution que l’âme expérimente est précisément ce qui permet l’expansion de l’Univers par la perspective unique qu'elle a choisie. Elle choisit de s'incarner et de tout oublier pour faire le chemin du retour à sa Nature Véritable. C’est par ce contraste et la dualité Ombre/Lumière que l’Univers s’expand et il est en constante expansion. Une âme choisit de s’incarner justement pour son expansion, pour l’aventure que cela représente, car on finit par s’ennuyer de toujours être dans la plénitude totale, il n’y a pas de contraste. Alors vivons cette aventure pleinement !

La voie de l’éveil, c’est revenir à l’incarnation, à l’humain, s'ancrer dans le corps et explorer toutes les facettes de notre humanité parfaitement imparfaite. Rejeter l’humain, sa part émotionnelle et fragile, et même l’ego, cela revient à rejeter une partie du divin. Car tout est divin, absolument tout.

Parlons maintenant des cas plus extrêmes de ce j’appelle les Gourous 2.0, que ce soit des enseignants spirituels ou des coaches, il y a actuellement une mouvance de ces personnes qui souvent s’autoproclament « leaders spirituels » et qui sont perdus dans leur ego spirituel narcissique. J’ai vu récemment des choses comme des stages où on nous promet d’atteindre l’illumination en trois week-ends, où le slogan c’est : « Si vous ressortez d’ici et que vous vous sentez encore humain, c’est que nous avons failli ». Où on voit ensuite des participants sortir de là dans une fausse béatitude et dire « je ne sais même plus comment je m’appelle ». J’ai failli m’arracher les cheveux en voyant ça. Cela démontre les cas extrêmes de ce que je viens d’expliquer plus haut. Il n’y a rien de plus sinueux que la fausse lumière.

D’autres croient encore être authentiques et détenir la vérité, en disant à tout bout de champ qu’ils sont authentiques et que la vraie authenticité c’est de dire toutes les deux phrases qu’on est authentique. L’authenticité c’est comme le pouvoir, quand on est réellement authentique on n’a pas besoin de le dire, quand on est réellement puissant on a besoin d’abuser de son pouvoir.

Comme dit Patrick Burensteinas : « Le maître éclaire, le gourou brille ». Un vrai maître se reconnaît à son humilité, il n’a pas besoin de se sentir supérieur ou d’en mettre plein la vue.

En fait, certains de ces Gourous 2.0 sont contrôlés par des entités reptiliennes, on me l’a montré dans mes rêves. Évidemment que ces entités ont infiltré le New Age ! Ils auraient été vraiment bêtes de ne pas le faire, n’est-ce pas ?

C’est fini les Gourous, ça fait partie de l’ancien paradigme spirituel, et cela inclut aussi les héritages des traditions spirituelles qui nous viennent d’Inde, où il y a tout un folklore autour du Gourou. J'aime beaucoup le folklore indien, c'est très sympathique, mais personne n’est supérieur à vous et n’est à mettre sur un piédestal. L’enseignant a tout autant à apprendre de celui à qui il enseigne.

Je pense aussi aux channels, médiums et autres voyants .. dans mon parcours j’en ai rencontré beaucoup, certains d’entre eux sont géniaux. Beaucoup d’entre eux ont un ego démesuré. Ce n’est pas parce que quelqu’un a des dons psychiques développés (que nous avons tous, même s’ils ne sont pas encore activés), que cela le rend spirituellement supérieur. Loin de là. Les dons et qualités humaines du cœur priment sur le reste. Et souvent ces personnes croient que leurs dons les exonèrent de faire un travail sur eux-mêmes. Il est extrêmement rare de voir des channels et médiums qui ont un canal suffisamment pur, la plupart du temps les informations sont filtrées par le mental et les croyances du canal. Quand un channel canalise Jésus par exemple, il ne canalise pas directement l’âme de Jésus, c’est un aspect de la conscience de Jésus qui est en lien avec le propre Moi supérieur du channel qui est canalisé, qui est ensuite filtré et traduit par le mental (sauf si le channel est dans un état de transe profond et en voyage astral pendant la canalisation). Canaliser directement l’énergie de Jésus aurait pour effet de faire exploser le channel. Certains channels se font également parasiter par des entités qui se font passer pour des êtres de lumière ou des maîtres ascensionnés. Comme je l’ai dit, attention certaines entités négatives s’infiltrent dans la spiritualité, alors il faut utiliser son discernement ! Par exemple, quand j’écoute un enseignant spirituel qui n’est pas aligné ou un channel qui canalise une entité négative, je ressens de la nausée.

Alors comment s’y retrouver dans tout ça ?

Tout d’abord, la fausse lumière ne peut qu’être présente quand il y a encore une part dominante d’ego. Les êtres qui sont réellement centrés au niveau du cœur sont moins susceptibles d’être des cibles. Ensuite, il est important ne pas idéaliser les enseignants ou guides spirituels. Ce sont des êtres humains, avec leurs qualités et leurs défauts, nous sommes tous sur un chemin spirituel de guérison. Une personne réellement éveillée n’a pas besoin de dire qu’elle l’est, c’est comme l’authenticité. Il vaut mieux privilégier des personnes qui sont authentiques, qui n’ont pas peur de se montrer vulnérables, avec lesquelles on ressent un vrai lien humain. Des personnes qui ne sont pas différentes sur scène ou devant la caméra et en coulisses. Attention avec les enseignants qui utilisent un ton et une voix qui ne sont pas naturels pour paraître plus éveillés, ou avec les personnes qui ne nourrissent pas votre ego spirituel tout en nourrissant le leur, en disant que si vous suivez leurs enseignements vous atteindrez l’éveil, qu’ils ont la vérité, ou que vous êtes la réincarnation de Maître Saint Germain ou que sais-je...

Faîtes plus confiance à des personnes qui révèlent votre propre pouvoir et non pas qui ont un pouvoir sur vous et créent un lien de dépendance.

J’ai moi-même fait l’expérience de cette duperie à un moment de ma vie où je traversais des épreuves, et où j’avais besoin de guidance. A cette époque là, mon estime de moi était très faible et je ne me faisais pas confiance. J’ai remis ma confiance en quelqu’un d’extérieur, je lui ai donné tout mon pouvoir. Quand je me suis rendu compte que cette personne était un leurre, je me suis sentie trahie, mais cela a été un énorme cadeau. J’ai compris que c’était pour que je reprenne tout mon pouvoir, que tout ce que j’idéalisais chez cette personne je l’avais en moi et que je devais me faire confiance, faire confiance à mon intuition et à ma propre guidance.

Aujourd’hui j’ai trouvé ma passion, ma mission, qui est celle d’aider, de servir, de guider les autres sur leur chemin spirituel et leur chemin de guérison.

Alors écoutez votre cœur, utilisez votre discernement, apprenez à vous faire confiance et reprenez votre pouvoir !

Sat Nam

Gabrielle Isis

Si vous souhaitez reprendre cet article merci de le recopier dans son intégralité avec les images en citant l'auteur et le lien internet original.

#spiritualité #fausselumière #obscur #sombre #newage #gourous #ego #conscience #religions #matrice #énergie #illusion #maya #émotions #voyants #medium #channel #humain #incarnation

All rights reserved © 2020 Gabrielle Blocker. 

  • Facebook Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Facebook - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now